Stade Rennais : Bientôt dans la cour des grands ?

Pour la première fois de son histoire, le fameux hymne de la Ligue des Champions pourrait résonner au Roazhon Park. En effet, les Bretons sont en course pour décrocher leur billet pour l’élite européenne. Classés 3ème du championnat à 5 points de la 2ème place, comment le Stade Rennais en est-il arrivé là ? Les hommes de Julien Stéphan peuvent-t-il parvenir à empocher leur billet pour l’Europe ?

Stéphan – Létang : Un duo complémentaire

3ème de Ligue 1 et en route pour la Ligue des Champions, tout semble au beau fixe du côté de la Bretagne. Habitués à être dans le ventre mou du classement ces dernières années, l’entraîneur Stéphan et le président Létang ont réussi à redonner une nouvelle dimension aux Rennais.


Président depuis 2017, Olivier Létang met en place un projet sérieux et durable pour le club, son objectif à moyen terme qui est de jouer l’Europe pourrait être réalisé plus vite que prévu. Économiquement parlant Rennes s’en sort bien et l’apport du nouveau président n’est pas étranger à cela. Composante du football moderne, ce critère n’est pas à négliger et Létang l’a bien compris, vente – achat , le président est sur tous les fronts, n’hésitant pas à se séparer de ses meilleurs joueurs (Benjamin André, Ismaila Sarr et Ramy Bensebaini) pour pouvoir réinvestir intelligemment et chercher de bonnes occasions (Mbaye Niang, Edouard Mendy et Raphina).

Ses diverses actions ont fait du bien économiquement. La saison passée, le club a battu des records : chiffre d’affaire, nombre de spectateurs au Roazhon Park, maillots vendus… Tout cela nous montre qu’en cas de participation en Ligue des Champions, les Rennais pourraient investir des sommes importantes afin de faire bonne figure en phase de poule.


Sportivement aussi le président a changé beaucoup de choses, mais le mérite revient en grande partie à son binôme Julien Stéphan. Sur le banc depuis 1 an et inconnu du grand public jusqu’alors, le technicien excelle dans son domaine. Le coach français était pourtant à deux doigts de rejoindre Thierry Henry à Monaco avant d’en être empêché par son président qui l’installera aux commandes de l’équipe première. Choix payant car Julien Stéphan réalisera une saison mémorable pour les supporters Rennais : 1/8ème de finaliste de l’Europa League mais surtout une coupe de France au détriment du PSG qui mettra fin à 48 ans de disette côté palmarès.


La relation est fusionnelle entre les deux hommes. La discussion est un axe prioritaire de leur collaboration, tout ce qui concerne le domaine sportif est négocié entre eux, à titre d’exemple aucun recrutement n’est fait si l’entraîneur ne donne pas son aval.
Ils mettent aussi beaucoup l’accent sur la formation, un des critères majeurs du nouveau président, n’hésitant pas promouvoir de jeune joueur en équipes première (Léa Siliki, Camavinga). L’un des principaux chantiers à venir pour le président sera la rénovation de la Pimverdière (Centre d’entraînement).


Après des années sportives compliquées, nul doute que le renouveau du staff a insufflé un nouvel élan à un club historique du paysage français. Et cela pourrait bien amener les Bretons à voir très grand en fin de saison…

Capables de tenir la distance ?

Si une qualification en Ligue des Champions est possible cette saison, le chemin est encore long pour y parvenir. Le problème que rencontrent les Rennais est la régularité. En effet les Rouges et Noirs peinent à enchaîner les victoires, capable de venir à bout du Paris Saint-Germain (2-1) et allez s’incliner face au Nantes ou bien Reims quelques semaines plus tard. Une problématique qui touche nombre de clubs en Ligue 1.

Julien Stéphan devra régler ce problème pour la seconde partie de saison afin de creuser l’écart pour consolider sa place sur le podium. Le technicien français pourra s’appuyer sur son binôme M’Baye Niang – Raphina, les deux joueurs commençant à se trouver sur le terrain et à créer une complicité qui s’est montrée au fil des matchs. La preuve, les Rennais restent sur une série de 5 victoires d’affilée en championnat. Il pourra également s’appuyer sur son maître à jouer Bourigeaud et la révélation du championnat cette saison Eduardo Camavinga.

Les Bretons ont vraiment une carte à jouer sur cette seconde partie de saison. Avec des concurrents habituels qui semble être hors de course cette saison (Monaco et Lyon), ils doivent saisir cette occasion afin de valider leur ticket pour la plus prestigieuse des compétitions européennes.
Rappelons que la seconde place est synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer